Votre premier équipement photo ou vidéo

Nous vous donnerons cette fois-ci, quelques conseils et astuces sur la façon de procéder, la première fois que vous l'emporterez en plongée, avec votre premier équipement photo ou vidéo sous-marin.

Vous êtes nombreux à nous demander des conseils sur ce qu'il convient de faire lors de la première mise à l'eau de votre équipement. Nous allons ainsi établir quelques directives afin que vous puissiez vous y rendrez avec une sécurité et une confiance maximum.

La première chose à faire après avoir acheté un équipement de photographie sous-marine, est de soumettre votre coque à un test de pression. Ne vous inquiétez pas, vous devrez juste procéder à une immersion normale, mais en ne prenant que la coque vide, et actionner toutes les commandes et contrôles de votre équipement. Pour ce test, vous N'INTRODUIREZ PAS votre appareil photo à l'intérieur de la coque. Tous les équipements sont bien sûr testés en usine, mais une chose peut toujours échapper à notre contrôle, et ce simple test est la seule façon de s'assurer que l'équipement est en parfaites conditions. Attention, vous n'introduirez rien non plus à l'intérieur de la coque, au risque de créer un problème d'entrée d'eau, la coque étant est conçue pour l'appareil, pas pour transporter d'autres objets. Une fois l'immersion test effectuée et si le résultat est correct, vous pourrez installer votre appareil sans problèmes : la coque remplit sa fonction et est étanche. Première étape franchie !

Normalement, en cas de défaillance structurelle ou de fabrication, la coque fera toujours défaut lors de la première immersion. Il est donc recommandé de procéder ainsi. Si vous utilisez l'équipement depuis un certain temps et que vous subissez une entrée d'eau, il s'agira probablement d'un problème humain, car comme vous le savez, l'eau ne pardonne pas.

Voyons l'autre cas à présent, vous achevez votre immersion et retournez au centre de plongée ou au bateau. Personnellement, je vous donnerai le conseil suivant : ne laissez pas vos équipements d'image sous-marine dans les bassins d'adoucissement des centres. Après y avoir mis plusieurs équipements, les bassins contiendront une quantité élevée de sel et l'adoucissement ne se fera pas convenablement. En outre, vous éviterez les impacts et les frayeurs à venir, étant donné que si un impact important y est porté et que le polycarbonate de votre coque se fissure, vous ne le remarquerez probablement pas avant de plonger à nouveau, et il est fort probable que vous perdiez votre appareil photo. C'est pourquoi je vous conseille de faire comme moi : lorsque je me douche afin de faire partir le sel, je prends mon équipement avec moi et procède au nettoyage de l'appareil. L'adoucissement ne se limite toutefois pas à faire tomber de l'eau dessus, vous devrez appuyer et déplacer toutes les commandes de la coque afin de déloger la plus grande partie de l'eau salée qui y est habituellement logée.

Autre conseil, et non des moindres : le joint torique principal doit être vérifié. Si vous trouvez des traces de saleté ou de sable, vous devez les nettoyer, car si le joint torique présente un corps étranger, vous aurez probablement une entrée d'eau importante, et perdrez ainsi votre appareil photo s'il n'est pas étanche.

Le dernier conseil de ce post est le suivant : chacun gère son propre équipement. Cela peut sembler très dur mais ce n'est pas le cas, et nous le verrons ci-dessous. Je vous présente rapidement le contexte. Équipement de plongée, bateau de plongée, équipement photo suspendu à la jacket de votre équipement de plongée. Vous retirez l'équipement dans l'eau, le passez au batelier pour qu'il le monte et le mette en lieu sûr dans les casiers. Or, mon équipement a été impacté par une autre bouteille en le remontant sur le bateau, et je ne m'en suis rendu compte qu'en rentrant chez moi et en y constatant que la coque est fissurée. N'oublions pas que le batelier n'a pas de raison de connaître la contenance de notre équipement. Cette expérience m'a appris à laisser mon équipement photo/vidéo suspendu sur le côté de l'embarcation avec un cordage d'environ 2 mètres. Cela permet d'éviter que mes affaires ne soient manipulées par erreur. Alors ce que je fais toujours, c'est : je rentre dans l'eau, je prends mon équipement et en profite, et au moment de sortir, je l'accroche, monte sur le bateau, retire tout et une fois libre, je prends l'équipement tranquillement sans craindre qu'il n'ait reçu d'impact. Ah ! Très important ! N'oubliez pas de le remonter ! Vous ne serez pas le premier ou le dernier à utiliser l'équipement comme bouée !

J'espère que nous vous aurons aidé et que nous vous retrouverons comme toujours, dans la grande bleue !